Accueil Les Nouveautés

- Ressources

The News
Stations de Radio

Présentation de quelques radios de la bande FM disponibles à Mayotte:

 

88.1 Radio Maoua, zone de Labattoire
89.5 Radio Série one, zone Mamoudzou
91.0 Radio RFO Mayotte, petite terre
92.0 Radio RFO Mayotte, grande terre
93.3 Radio Fassigny ambani, zone de Mtsangamboua
94.1 Radio La voix du Nord, zone de Dzoumogné ( radio qui va etre dottée d'une deuxieme fréquence bientot sur la zone de Sada).
94.4 Radio Lagon, zone de Pamandzi
95.1 Radio Mayotte FM, zone de sohoa
97.0 Radio Maécha, zone de Bandraboua
97.4 Radio MIM EUROPE 1, zone de Mamoudzou
97.8 Radio Terre blanche, zone de Pamandzi
99.6 Radio Ylang FM, zone nel Kawéni
100.6 Radio Carrefour, Zone de Mtsangadoua
101.0 Radio France Inter(RFO 2), petite et grande terre
101.3 Mhz Radio RFO Mayotte, zone Kani kéli, Choungui
102.8 Radio RCM, zone de Boueni
103.3 Radio RFO Mayotte, zone Mtsamboro, madjabalini
104.5 Radio Mayotte FM, zone de Chiconi(deuxieme fréquence de la radio)
104.8 Radio Dziani FM, zone de Pamandzi
106.2 Radio Yao FM, zone de Mtsapéré
106.5 Radio Tsingoni FM, zone Tsingoni, Combani
106.9 Radio Kwézi FM, zone Mamoudzou

 

Bonne écoute.

 
Enfants de Mayotte

Le niveau de vie étant 9 fois supérieur à Mayotte qu'aux Comores, il se trouve une quantité de clandestins faisant la traversée d'Anjouan à Mayotte au péril de leur vie. On estime à 5000 morts en 4 ans le nombre de noyés et disparus au cours de la traversée en bateaux ou kwassa-kwassa (sorte de barque typique des îles). Les îles séparées de seulement 70 kilomètres est une tentation très forte pour les Anjouannais qui voient en Mayotte un eldorado et une possibilité d'offrir à leurs enfants une éducation et un niveau de vie plus confortable. La traversée se fait sur des bateaux surchargés pour un prix avoisinant les 400-500 €uros. Les bateaux naviguent de nuit et s'échouent parfois (trop souvent) lors du passage de la barrière de corail faisant de nombreuses victimes.
Or, un autre problème majeur se pose aujourd'hui à Mayotte et se sont bien souvent les enfants qui en font les frais.

enfants sur embarquation de fortune

La PAF (Police aux Frontières) est chargée de la reconduite aux Comores des clandestins. Les moyens évoluent avec des radars plus performants et des patrouilles de plus en plus fréquentes. Le nombre de fonctionnaires de la Police aux Frontières a été multiplié par plus de 10 depuis 2002 pour atteindre 140 en 2008. Les reconduites à la frontière sont de plus en plus nombreuses et la traversée pour les anjouannais devient de plus en plus difficile.
Le problème qui se pose, est qu'il arrive souvent que lorsque des parents sont attrappés, les enfants restent à Mayotte isolés de leur famille. Dans certains cas, les services sociaux proposent aux parents en attente de reconduite d'amener leurs enfants aux Comores. Les parents acceptent parfois mais il se trouve aussi que le prix pour revenir à nouveau à Mayotte les dissuade et crée une situation dramatique pour les enfants.

Les enfants sont parfois accueillis par la famille plus ou moins éloignée mais la plupart du temps ils se retrouvent seuls et démunis, n'ayant comme ressources que la mendicité et la cueillette de quelques fruits dans la forêt.
En novembre 2007, les services sociaux comptaient 25 familles d'accueil et seulement 6 éducateurs spécialisés pour environ 500 enfants en situation difficile. Les moyens mis à disposition sont dérisoires face au problème des enfants à Mayotte.
Ils sont de ce fait obligés de se débrouiller, de mendier sur des parkings de supermarchés ou sur les places publiques pour obtenir quelques euros par jour. Pour les plus jeunes, la mendicité semble fonctionner davantage mais ils sont souvent raquètés par leurs ainés. Jusqu'à l'age de 16 ans ils ont la possibilité d'aller à l'école mais une fois les 16 ans atteints, ils se retrouvent dans une situation difficile étant trop vieux pour obtenir une formation professionnelle et manquant d'expérience pour pouvoir subvenir à leurs besoins. Certains se tournent donc vers la délinquance et le chapardage de subsistance.

Quelques associations permettent à quelques enfants de s'orienter vers l'artisanat et de se former ainsi sur des travaux manuels mais les moyens ne sont malheureusement pas à la hauteur du nombre d'enfants démunis.
La situation est plus que préoccupante pour l'avenir de lîle et nous espérons que le fait que Mayotte soit devenu département change la donne pour ces enfants.

Davantage de détails sur:
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=106263 (PAF)
http://mayotte.rfo.fr/programmes/regards/kirikou-et-la-galere_2414.html (RFO Mayotte)

 


Bannière
Copyright © 2017 Découvrir Mayotte. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Diaporama de Mayotte

Partenaires

Liens Partenaires:
Design Produit et Mobilier

statistiques